« Il n’est pas encore minuit »… (et pourtant il ne fait pas encore noir)

 
Il est des spectacles qui ébouriffent et délient les plumes.
Impossible d’écrire depuis quelques temps. Et là, ce soir, impossible de ne pas écrire.
 
dix par être

Crédits : Collectif Dix par Être

 

Parangons de l’obscurantisme, quel qu’il soit, je pleure pour vous.

Vous ne comprenez pas.

Vous ne comprenez pas que « les arts du cirque », ça ne sert pas « à rien ».

Vous ne comprenez pas que l’art et la scène nous différencient de la bête que nous étions, que nous sommes parfois encore.

Vous ne comprenez pas que, dans ce cercle parfait se rejoue le destin du monde.

Vous ne comprenez pas que, sous les yeux du public transi, se montre à lui les fondements de l’humanité.

Vous ne comprenez pas que, pour ne pas avoir peur, il faut se regarder droit dans les yeux.

Luttes, jeux de pouvoir, trahisons, bannissement, tristesse, beauté, bonheur, chance, amours, accords parfaits et imparfaits.

Vous ne saurez jamais à quel point vous ratez, profondément, d’être humains. Souhaitons, qu’un jour, entr’ouvrant les yeux, vous soyez aveuglés par la beauté d’un geste, frappés par la splendeur d’un mot.

En ces temps troublés par de multiples enjeux, obstacles et menaces, la scène reste un des lieux de tous les possibles – ensemble.

« Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin ».

 

Et donc, il faut foncer à La Villette, voir la compagnie XY, et son spectacle « Il n’est pas encore minuit ».

Soyez fous.

— Marie G.

Partage donc ce billet avec autrui


Les commentaires sont fermés.

Lire les articles précédents :
451px-WP_Magda_Schneider
Miscellanées et spams choisis

  ... Petit florilège des meilleurs commentaires laissés sur mon blog en mode SPAM : des messages uniquement créés pour...

Fermer